• Memento meca du vol

    Publication : 10.12.2017, dernière MAJ : 06.11.2019 

    Qui n’a jamais entendu dire qu’il fallait toujours centrer un avion au "tiers de la corde" (laquelle, au fait ?) ? Jusqu’à découvrir, parfois douloureusement, que cette "sacro-sainte règle" admet nombre de dérogations (canard, aile volante, planeur "oldtimer", warbird, jet, Gee-Bee, Pou du Ciel, etc., en fait à chaque fois que l'appareil diffère d'un traîner lambda...), avec autant de justifications, aussi différentes qu'alambiquées : c’est à cause du profil "autostable", c’est parce que le stab est "porteur", ou c’est une histoire de "centre de poussée baladeur", parce que le profil est "creux" (mais quid dudit profil en vol dos ?), ou bien "une aile volante, c'est à 20%" ou juste parce que "un canard, c’est spécial", etc. Encore plus curieusement, quand il s’agit d’un appareil de voltige VGM, il faut "centrer sur la clé d’aile", mais pourquoi, mystère… Ou alors, qui n’a pas jamais entendu au terrain, parfois lors de vols épiques, "l’avion vole queue basse, donc il centré arrière (ou l'inverse...)" ? ou "mon planeur a tendance à piquer, donc il est trop lourd du nez" ?

    En complément du livre "Mécanique du vol & Conception aérodynamique", qui apporte une réponse structurée à ces questions (et bien d'autres...), et en support des outils de calcul proposés sur ce site et de cet article de vulgarisation publié dans la revue Modèle Magazine, je vous propose une rapide synthèse des principaux concepts d'aérodynamique et de mécanique du vol d'un aéronef à voilure(s) fixe(s).
    Au passage, je vous recommande aussi cette excellente vidéo de vulgarisation sur l'origine de la portance, ainsi que les manuels "Meca vol" et "Chargement et centrage" de la Fédération Française de Vol Libre, très abordables et de qualité.


    Copyright Franck Aguerre / RC Aero Lab