• OpenTX mixeur NSRC

     

    Si vous êtes un fervent utilisateur d'OpenTX, vous avez peut-être remarqué certaines particularités du mixeur.

    Les voici illustrées par cet exemple (les taux sont choisis de manière à éviter l'écrêtage de fin de course et faciliter les calculs) :

    OpenTX mixeur NSRC

    On a donc ici un avion ou un planeur simple avec du différentiel d'aileron et une compensation moteur à la profondeur (0% moteur coupé, -20% [à piquer] moteur plein gaz). La commande de gaz utilise un retardateur, pour l'exemple.

     

    Regardons maintenant ce que cela donne en simulation :

    OpenTX mixeur NSRC

    Premier constat, la voie des gaz passe de manière erratique à -100% quand on pousse le manche des gaz. Le retardateur n'est donc pas compatible avec un organe de commande proportionnel, type manche ou potentiomètre.

     

    Ensuite, la compensation utilisée ici (représentative d'une compensation décentrée, type : gaz, aérofrein, volets, etc. vers profondeur, volets, etc.) ne fonctionne pas comme sur les autres radios, ce qui est normal puisque l'offset est, depuis la version 2.0 d'OpenTX, appliqué à la sortie du mixeur et non directement au manche.

    Pour arriver à ses fins, il faut en fait régler simultanément le taux et l'offset (ici, il faudrait mettre taux = -10% et offset = -10%), ce qui revient au même pour la lecture du taux de compensation réel (elle nécessite toujours un petit calcul mental, c'est à dire multiplier le taux programmé par deux) mais est un peu plus laborieux à réaliser, sauf à utiliser -que ce soit pour un réglage manuel ou en vol- deux fois la même variable globale (pour le taux et l'offset).

    Une autre solution consiste à  utiliser une courbe de compensation, la lecture du taux de compensation est cette fois directe mais un réglage en vol n'est plus possible :

    OpenTX mixeur NSRC

     

    Pour finir, passons aux ailerons, en testant d'abord manche et trim séparément :

    OpenTX mixeur NSRC    OpenTX mixeur NSRC

    Le différentiel est correctement appliqué dans les deux cas, on a bien +/-100% de manche et +/-25% de trim multiplié par 80% de taux et 50% de différentiel du côté réduit, soit +80% / -40% pour le manche et +20% / -10% pour le trim.

    Maintenant, cumulons les consignes (cas d'un modèle trimé... ça peut arriver...) :

    OpenTX mixeur NSRC    OpenTX mixeur NSRC

    Tout va bien avec le manche d'ailerons à droite, on retrouve la somme des résultats séparés manche + trim.

    Par contre, il n'en est pas de même manche d'ailerons à gauche, les débattements des deux ailerons sont erronés :
    . voie 3 : on a  -30% au lieu de  -20% attendu (= trim +20% + manche  -40%)
    . voie 4 : on a +60% au lieu de +70% attendu (= trim  -10% + manche +80%).

    Le différentiel n'est pas non plus conservé : au lieu du 50% programmé, il n'est ici que de 29% car les débattements sont, autour du neutre trimé, de -50% [au lieu de -40%] et +70% [au lieu de +80%]. On a donc un différentiel de 50% manche à droite et 29% manche à gauche, ce qui n'est pas acceptable.

     

    Ce problème de conservation du taux de différentiel est corrigé dans le mixeur "JivaroFAD" :

    OpenTX mixeur NSRC    OpenTX mixeur NSRC

    Ce mixeur permet aussi l'utilisation du retardateur avec un manche ou un potentiomètre.

    Via l'option "offset_on_input = yes", l'offset peut être appliqué au manche, permettant le réglage "classique" d'une compensation décentrée, soit en direct soit via une variable globale (pour réglage en vol) comme ici :

    OpenTX mixeur NSRC

    Ce nouveau mixeur est disponible sur les radios NextStepRC ici, ainsi que toutes les radios OpenTX (y compris Taranis), en 2.1.9 ici et en 2.2.1 ici (portage en cours).

    NOTA : un grand merci à dev.fred (forum Taranis) pour la compilation des simulateurs NSRC utilisés pour ces captures d'écran !

    Copyright Franck Aguerre / RC Aero Lab