• Turbulateur


    Mercredi 27 Octobre 2021 à 18:53
    Nico3457

    Bonjour,

    En essayant "d' améliorer"un delta, j'ai utilisé la fonction turbulateur dans Predim.

    J'ai juste un doute que je souhaiterai lever.

    En soufflant un FAD 16 à 131 points et en positionnant un turbulateur à 19% sur l'intrados, j'ai obtenu une complétude de 50.000 à 1.500.000 Re!

    Je suis le premier surpris par le résultat. Le raisonnement est-il correct?

    Pour des raisons de construction il faudrait épaissir le bord marginal de 7.9 à 10%. Ce que j'ai fait.

    Faut-il alors souffler un profil médian (9%) pour obtenir un résultat final cohérent?

    Quant à la forme dudit turbulateur et son épaisseur, euh, là c'est autre chose....

     

    Cordialement,

     

    Nico

    Samedi 30 Octobre 2021 à 08:42
    flip_Airboost

    Bonjour Nico,

    En soufflant un FAD 16 à 131 points et en positionnant un turbulateur à 19% sur l'intrados, j'ai obtenu une complétude de 50.000 à 1.500.000 Re!

    Je suis le premier surpris par le résultat. Le raisonnement est-il correct?

    Tu peux placer un ou plusieurs turbulateurs à l'intrados ou l'extrados. Les molécules d'air à l'extrados et l'intrados ne sont pas isolées les unes des autres et elles s'influencent les unes des autres + ou - fort dans leurs façons de s'écouler le long du profil.

    L'ecoulement laminaire est celui qui coute le moins en trainée.

    Le turbulateur coute de la trainée.

    C'est un compromis. Il faut voir le bénéfice au Cz de réglage , confort de pilotage du modèle et le cout en trainée.

    Tu obtiens la même complétude avec un turbulateur à l'extrados à 19% pour le FAD16 131 points et encore moins de trainée.

     Voir les pdf sur le site projet deturbulateur .

    Pour des raisons de construction il faudrait épaissir le bord marginal de 7.9 à 10%. Ce que j'ai fait.

    Faut-il alors souffler un profil médian (9%) pour obtenir un résultat final cohérent?

    Si le profil évolue de l'emplanture au saumon , pour le modèle global, oui.

     

    Quant à la forme dudit turbulateur et son épaisseur, euh, là c'est autre chose....

    Il faut aller chercher l'énergie juste nécessaire hors de la couche limite.

    On sait qu'une aile delta est indécrochable, une forme de turbulateur en delta 60° est donc sans doute pas mauvaise.

    La pente des entrées Naca de 7° semble être un maximum pour son bon fonctionnement.

    Un angle d'attaque de 7° maximum  à corriger avec la déviation de l'écoulement au saumon pour des petits triangles de 60°/2  et de hauteur Adhoc serait sans doute pas mal.

    La déviation de l'écoulement augmentant avec l'angle d'attaque de l'aile, l'angle d'attaque du turbulateur pointant vers le fuselage et son influence peut même naturellement augmenter au moment ou c'est le plus nécessaire.

    Cordialement,

    Philippe

     

    Samedi 30 Octobre 2021 à 13:12
    Nico3457

    Bonjour,

    Merci pour cette réponse détaillée. L'usage du turbulateur sous PRC étant nouveau pour moi, j'utilisais cette fonction.... avec parcimonie! Ayant l'impression de jouer à "l'apprenti sorcier" j'ai préféré poser la question sur ce forum....

    Quant au profil "médian" c'est bien évidemment sous entendu par une évolution de l'emplanture au saumon ;) Pour le saumon, épaissi à 10%, j'avais diminué la courbure de 1.7% à 1.6%.

    En fait, c'est surtout la recherche de la complétude qui m'a conduit à utiliser la fonction turbulateur. Le gain en efficacité ( diminution de la trainée ) est graphiquement visible sous PRC. La réalisation dudit turbulateur risquant plus d'occasionner des problèmes que d'apporter les avantages recherchés, j'ai opté pour une autre solution.

    En effet en forçant PRC à recalculer les coordonnées du profil _sans changer le nombre de points, évidemment_ j'ai obtenu une complétude jusqu' à 10° avec un nombre critique de 6 et sans turbulateur! Au delà de 10°.... on oublie! :))

    Cordialement,

    Nicolas

     

    Samedi 30 Octobre 2021 à 18:10
    flip_Airboost

    Bonsoir Nico,

     

     

    La réalisation dudit turbulateur risquant plus d'occasionner des problèmes que d'apporter les avantages recherchés, j'ai opté pour une autre solution.

    J'utilise ceux ci avec bonheur sur mon Schweizer 1-26.

    et tu as ceux ci genre Naca sur le tundra hobby king

    En effet en forçant PRC à recalculer les coordonnées du profil _sans changer le nombre de points, évidemment_ j'ai obtenu une complétude jusqu' à 10° avec un nombre critique de 6 et sans turbulateur

    Un nombre critique de 6 correspond à une surface pas trop lisse coffrée sur un tier entoilée oracover, 4 une surface entoilée papier ou tissus de soie ou balsa brut.

    C'est comme si toute la surface devenait un turbulateur.

    Cordialement,

    Philippe

    Samedi 30 Octobre 2021 à 20:02
    Nico3457

    Bonsoir Philippe.

     

    Merci pour les liens concernant les turbulateurs. :)

    " Un nombre critique de 6 correspond à une surface pas trop lisse coffrée sur un tier entoilée oracover, 4 une surface entoilée papier ou tissus de soie ou balsa brut.

    C'est comme si toute la surface devenait un turbulateur."    Ahuuuuu ohoh

    Moi qui croyait être dans le vrai (aile complètement coffrée et entoilée au film genre airacover ) avec le nc=6 !! :))

    Il me semblait avoir lu dans la doc de PRC (?) que le nc=9 désignait une aile moulée tout plastique; ce pourquoi je n'utilisais pas la valeur nc=9.

    /!\ Pour l'usage de turbulateur, comme celui installé sur ton Schweizer 1-26, je suppose qu'il est positionné depuis l'emplanture jusqu'au saumon. C'est bien ça?

     

    Cordialement,

     

    Nico

     

    Dimanche 31 Octobre 2021 à 08:23
    flip_Airboost

    Bonjour Nico,

     

    Moi qui croyait être dans le vrai (aile complètement coffrée et entoilée au film genre airacover ) avec le nc=6 !! :))

    Ce sont mes conclusions , plus pratiques que scientifiques ;o)   Franck à peut être une comparaison soufflerie numérique , soufflerie réelle sur ces aspects de rugosité. 

    Il me semblait avoir lu dans la doc de PRC (?) que le nc=9 désignait une aile moulée tout plastique; ce pourquoi je n'utilisais pas la valeur nc=9.

    Je dois avoir lu la même chose. Rien n'empeche de profiter de la laminarité d'un profil moulé et de le turbulé la ou il faut pour notre usage en modèle réduit.

    /!\ Pour l'usage de turbulateur, comme celui installé sur ton Schweizer 1-26, je suppose qu'il est positionné depuis l'emplanture jusqu'au saumon. C'est bien ça?

    Oui, j'ai procédé par essai erreur, en le déplaçant de 5% en 5%, puis 2% puis 1% en comparant dans les 3 fenêtres disponibles, pour l'extrados et l'intrados, puis les deux ensembles..

    Sur une aile effilée, le nombre de Reynolds étant plus important à l'emplanture qu'au saumon, la position du turbulateur varie en fonction du nombre de Reynolds  .

    D'autres turbulateurs  

    Cordialement 

    Philippe

    Dimanche 31 Octobre 2021 à 13:34
    Nico3457

    Bonjour Philippe

     

    " Oui, j'ai procédé par essai erreur, en le déplaçant de 5% en 5%, puis 2% puis 1% en comparant dans les 3 fenêtres disponibles, pour l'extrados et l'intrados, puis les deux ensembles.."

    Il est donc possible de positionner le turbulateur  à l'extrados et à l' intrados en même temps dans PRC???

    Cordialement,

    Nico

    Dimanche 31 Octobre 2021 à 19:29
    flip_Airboost

    Bonsoir Nico  un seul , plus l'autre ensuite.

    Dimanche 31 Octobre 2021 à 20:11
    Nico3457

    Bonsoir Philippe

    PRC garde donc en mémoire dans le dossier "profil" la présence d'un turbulateur à l'extrados par exemple.

    Si on souffle ce même profil avec un turbulateur à l'intrados cette fois, on obtient donc les perfs du profil muni des deux turbulateurs? Etonnant. Il faut juste utiliser des noms différents et explicites pour s'y retrouver.

    Lundi 1er Novembre 2021 à 10:09
    Franck.A

    Bonjour à tous,

    Il me semble qu'il n'y a pas de contradiction entre ce qui est écrit dans ma doc pour les turbulateur et ce que dit Philippe : une aile entoilé au film plastique, c'est un nCrit autour de 6, autour de 3 c'est pour un entoilage papier brut et ou 9 pour une aile moulée. Ce n'est pas une science exacte, mais une tendance, on n'est pas à +/-1 près, ça ne fait d'ailleurs pas grande différence sur le résultat.

    A noter que ces chiffres ne valent qu'à nos Reynolds, en grandeur il faut augmenter le nCrit pour être représentatif.

    Une remarque : le nCrit ne sert pas à améliorer la complétude d'xFoil, mais à représenter la réalité. Comme dit par Philippe, il faut jouer sur le nombre de points, ou relisser le profil par ex., pour aider xFoil à converger.

    Quant au turbulateur :
    - Ce n'est pas un artifice qui coûte systématiquement en traînée, il peut sensiblement la réduire à faible Reynolds.
    - PredimRC ne fait pas de soufflage avec turbulateur intrados + extrados, c'est l'un ou l'autre. Pour la simple raison qu'on ne chercher pas du tout la même chose en mettant un turbulateur à l'intrados ou l'extrados, sauf quelques cas très particuliers (profil de stab par ex.) il n'y a pas trop de cas d'utilisation des deux en même temps.

    Franck




    Vous devez être membre pour poster un message.